Ce qu’il faut savoir sur les accidents de la vie courante

Les accidents de la vie courante sont définis comme des « blessures non intentionnelles » survenant dans le cadre d’activités sportives, à l’école, à la maison ou dans la rue, etc. Il est important de prendre en compte les indemnisations pour les victimes de ces accidents.

Indemnisation des victimes d’un accident de la vie courante

Un accident de la vie courante ne relève ni des accidents de la route ni des accidents dans le cadre du travail. Les accidents de la vie quotidienne sont généralement classés en fonction de la localisation ou de la nature de la situation. Cela inclut les accidents qui se produisent dans la rue près de votre maison, dans un magasin ou sur le trottoir. Elle couvre également les accidents survenus pendant les loisirs, les vacances et les sports. Les accidents de la vie quotidienne comprennent les accidents survenus lors des cours d’éducation physique, sur le chemin de l’école ou à l’école. Vous êtes victime d’un accident de la vie ? Vous pouvez obtenir une indemnisation de vos préjudices.

Si vous êtes victime d’un accident dans votre vie quotidienne, les dommages que vous subissez peuvent être couverts. Les contrats d’assurance collision prévoient le versement d’une indemnité forfaitaire en fonction des dommages causés à l’assuré. Ces indemnités sont évaluées par un professionnel de la santé lorsque la victime est dans un état permanent (stable). La couverture de l’accident dans la vie quotidienne dépend de la présence ou de l’absence d’un tiers responsable.

Les accidents de la vie quotidienne causés par un tiers responsable vous permettent de réclamer des dommages corporels et autres au titre de l’assurance responsabilité civile. L’assureur verse une indemnité à la personne blessée si la personne responsable de l’accident ne peut être identifiée ou si la personne blessée est responsable de ses blessures. L’indemnisation en cas d’accident mortel sera basée sur le droit commun : les dommages seront indemnisés par l’assurance responsabilité civile ou l’assurance responsabilité civile professionnelle de la personne responsable.

L’assurance et les accidents de la vie courante

En plus de cette couverture, vous disposez d’une clause d’indemnisation, auquel cas toutes vos pertes doivent être compensées. L’indemnité prévue par la garantie obsèques n’est pas cumulable avec toute indemnité perçue par l’assuré ou ses ayants droit auprès d’une compagnie d’assurance ou d’un organisme de sécurité sociale dans le cadre d’un même contrat temporaire.

L’assistance d’un avocat est essentielle à toutes les étapes de la procédure d’indemnisation. L’objectif de l’avocat est de veiller à ce que vos droits soient respectés. La compagnie d’assurance peut refuser de vous indemniser ou minimiser les conséquences de l’accident et vous verser un montant très faible. Cela est d’autant plus vrai que la compagnie désigne un de ses propres médecins-conseils pour enquêter sur les effets de l’accident à domicile, et que ce médecin n’est pas nécessairement impartial.

Le notaire veillera à ce que le principe de l’indemnisation soit respecté sur la base de vos besoins, et non sur la base de dépenses justifiées par une facture. La compagnie d’assurance appellera le médecin pour qu’il vous verse une indemnité. Il sera chargé de dresser une liste de vos blessures. Votre avocat vérifiera que le médecin de l’assureur n’évalue pas votre demande pour le minimum, même si cela implique de demander un contre-interrogatoire par un médecin indépendant non affilié à l’assureur.

lestylobulle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page